Historique

Historique du regroupement des trois communautés chrétiennes :
Saint-Étienne-de-Lauzon, Très-Saint-Rédempteur et Saint-Nicolas

Le regroupement des trois communautés chrétiennes de Saint-Étienne-de-Lauzon, Très-Saint-Rédempteur et de Saint-Nicolas est une conséquence de la baisse des effectifs sacerdotaux et de la diminution des ressources diverses dans les paroisses. Une loi synodale promulguée en 1995 autorise et favorise la mise en commun des ressources humaines et financières de la nouvelle paroisse maintenant nommée Saint-Nicolas-de-Lévis.

Le décret de l’Archidiocèse de Québec qui affirme la suppression des paroisses de Saint-Étienne-de-Lauzon et du Très-Saint-Rédempteur ainsi que la modification des limites territoriales et du nom de la paroisse Saint-Nicolas a été émis le 10 octobre 2013 pour prendre effet le 1er janvier 2014. La paroisse de Saint-Nicolas-de-Lévis est née. Cette même année, l’ensemble des Assemblées de fabrique ont donné leur consentement au regroupement des trois communautés chrétiennes.

Précédemment, c’est en mai 2012 que le Comité Avenir Paroissial a été mis sur pied. Les résultats de ses travaux ont été communiqués à l’équipe pastorale, aux Assemblées de fabrique concernées et aux paroissiens lors de soirées d’échanges et d’information.

Rappelons-nous que la paroisse Saint-Étienne-de-Lauzon a été canoniquement érigée le 25 octobre 1858 par MGR Pierre-Flavien Turgeon, archevêque de Québec. Le premier curé a exercé ses fonctions à partir de 1861. Cette paroisse a été fondée à partir d’un détachement de la paroisse Saint-Nicolas. Les principaux bâtiments actuels, soient l’église et le presbytère, ont été construits en 1904.

Par la suite, la paroisse du Très-Saint-Rédempteur a été érigée canoniquement le 3 octobre 1919 par Mgr Louis-Nazaire Bégin, archevêque de Québec. Antérieurement, son territoire appartenait à la paroisse de Saint-Étienne de Lauzon. L’église actuelle de style « Dom Bellot » a été construite en 1938. Une fête paroissiale a été organisé en 2013 pour souligner le soixante-quinzième anniversaire de l’église.

La plus ancienne des trois communautés est la paroisse de Saint-Nicolas qui a été canoniquement érigée en 1668, soixante ans seulement après la fondation de Québec. La construction de la première église fût terminée en 1694. Malheureusement, elle a été ravagée par un incendie en novembre 1961. L’église actuelle a été construite en 1962. Grâce à son architecture particulière en forme de bateau, elle est répertoriée comme faisant partie du patrimoine architecturale moderne. L’architecte qui a élaboré les plans, maintenant décédé, était Monsieur André Gilbert. Les résidents de Saint-Nicolas ont souligné le tricentenaire de l’église en 1994.

2013-10-10-decret-paroisse-saint-nicolas-de-levis